• Italien
  • Français
  • Allemand


  Contact : 021 802 00 19

Comment préparer sa peau au soleil?

Nombreux sont ceux qui s’apprêtent, dans quelques semaines, à prendre le large vers des horizons plus ensoleillés. Mais comment préparer sa peau pour éviter les coups de soleil? Le point sur quelques croyances largement répandues.

Les séances d’UV pour prévenir les coups de soleil?
Tout d’abord, il faut savoir que le bronzage ne peut pas vraiment intervenir avec les cabines UV puisque 95% des rayons émis sont des UV-A et seulement 5% des UV-B, responsables du bronzage. L’effet soi-disant bronzant des cabines à UV est faux puisqu’il s’agit en fait d’une simple photo-oxydation des mélanines et non d’une mélanogénèse comme avec les UV-B du soleil. Les UV-A sont surtout à l’origine du «phénomène de Meirowsky», coloration gris-brun visible immédiatement après une longue exposition et très transitoire, d’où le besoin de renouveler les séances pour maintenir l’effet. Le hâle transitoire que permettent les cabines de bronzage assure une protection très peu efficace contre les coups de soleil: cela équivaut à un facteur de protection 2, soit une protection extrêmement faible. Si une personne a habituellement un coup de soleil au bout de 10 minutes sans protection, un indice de protection 2 lui permet d’être protégée de ce même coup de soleil durant 20 minutes (soit 2 x 10 minutes).

Les compléments alimentaires pour une protection plus efficace?
Les compléments alimentaires contenant des substances antioxydantes comme le lycopène, le sélénium, la lutéine ou les caroténoïdes permettent à la peau de mieux se défendre contre certains méfaits des rayons solaires. Les antioxydants ont la particularité d’empêcher les réactions néfastes en chaîne provoquées par les radicaux libres, ces composés instables générés massivement lors d’une exposition prolongée au soleil. En raison de leur structure chimique, ils endommagent les autres molécules en les «oxydant» et provoquent le vieillissement prématuré de la peau. En revanche, ces compléments alimentaires n’ont aucun effet ou presque sur le risque de coups de soleil, puisque le facteur de protection solaire qu’ils procurent est de 1,3.

Faut-il croire aux aliments-soleil?
De même que les compléments alimentaires, certains aliments riches en antioxydants contribuent à protéger la peau du vieillissement. Les substances antioxydantes sont multiples: on compte d’abord les célèbres flavonoïdes, responsables de la couleur variée des fruits et légumes et qui représentent une source importante d’antioxydants dans notre alimentation. Deux aliments particulièrement riches en flavonoïdes ont d’ailleurs fait l’objet de recherches sur l’altération de la peau: le cacao et le thé vert. Les caroténoïdes, une autre famille de nutriments antioxydants, pourraient également améliorer la protection de la peau face aux rayons UV du soleil. Les meilleures sources sont la carotte, la patate douce, la citrouille, les épinards, le chou vert frisé, la courge, le brocoli, le maïs, les pois, les œufs, la tomate et le melon. La vitamine E contenue dans l’huile de tournesol, les amandes et les noix serait également photoprotectrice. Comme les compléments alimentaires solaires, ces aliments n’ont pratiquement aucun effet sur les risques de coups de soleil et sur le bronzage. En revanche, certaines substances comme les caroténoïdes (tomates, poivrons et carottes surtout) rendent le teint plus doré, légèrement orangé.

Les autobronzants pour amorcer le bronzage?
Ces produits sont basés sur une molécule, la dihydroxyacétone (DHA), qui réagit avec certaines molécules présentes à la surface de la peau pour donner une couleur caramel. Ces produits agissent uniquement sur la couche la plus superficielle de l’épiderme et le «bronzage» obtenu disparaît donc dans les 5 jours avec la desquamation («les peaux mortes») et les lavages successifs. Ce type de bronzage ne présente aucun intérêt dans la protection contre les UV du soleil et n’améliore pas le véritable bronzage conféré par l’apparition de la mélanine. Par ailleurs, il n’amène aucun des bienfaits de la lumière du soleil comme la métabolisation de la vitamine D ou la libération d’endorphines.

Source : www.passeportsante.net