• Italien
  • Français
  • Allemand


  Contact : 021 802 00 19

Du sport à tout âge

Les retraités sont de plus en plus nombreux à pratiquer une activité physique, car ils en retirent de nombreux bienfaits pour leur santé. Seul impératif : avant de reprendre l’entraînement, il est recommandé de consulter son médecin.

Le passage à la retraite représente souvent un moment privilégié de réengagement sportif. Les retraités ont du temps à disposition et souhaitent se maintenir en forme. Mais le sport se pratique-t-il de la même façon à 20 et à 65 ans ? Pour quelqu’un qui s’est entraîné régulièrement durant toute sa vie, la réponse est oui. Mais pour les personnes qui débutent une activité physique à l’âge de la retraite ou qui intensifient leur pratique, il est recommandé de procéder à des examens médicaux.

En vieillissant, les systèmes musculaire, osseux et cardiovasculaire deviennent moins performants. Certaines pathologies peuvent apparaître, comme le diabète, l’hypertension artérielle, l’ostéoporose ou encore des problèmes cardiaques. Il est alors nécessaire de faire des tests pour évaluer les risques d’une pratique sportive, en particulier au niveau cardiovasculaire et articulaire. Ces examens peuvent être effectués chez un médecin généraliste. Toutefois, si le patient a des questions plus précises sur la manière adéquate de pratiquer son sport ou de s’entraîner, il peut être utile de s’adresser à un médecin du sport. Ce dernier est aussi en mesure de l’aider à établir des objectifs réalistes sur le long terme.

DE LA RÉGULARITÉ, TOUJOURS
Avec l’exercice physique, il n’y a que la régularité qui paie. Comme pour l’arrêt du tabac, les bénéfices réels sur la mortalité ne s’obtiennent qu’après une pratique régulière de plusieurs années. Grâce au sport, la qualité de vie est meilleure et les résultats ne sont pas négligeables. Les seniors actifs présentent une espérance de vie de cinq ans supérieure aux inactifs, souffrent moins d’hypertension, d’excès de cholestérol et prennent moins de médicaments. Ils maintiennent également de meilleures capacités d’équilibre, ce qui est essentiel pour prévenir les chutes et les accidents.

Rester motivé est indispensable ; voilà pourquoi chaque personne doit trouver une activité qui lui procure du plaisir. Aucun sport n’est contre-indiqué pour les seniors en bonne santé mais une personne souffrant de douleurs articulaires devrait par exemple s’orienter vers la natation ou le vélo plutôt que vers la course à pied. Une étude sociologique menée en France montre que les seniors choisissent pour la plupart des activités comme le yoga, la marche, la gym, le vélo ou le ski de fond. Avec l’âge, on ne pratiquerait presque plus de sports collectifs comme le football ou le basket, et encore moins de sports de contact comme le karaté ou la boxe. Cela s’explique par le fait que, moins attirées par les sensations nouvelles, les personnes âgées sont surtout à la recherche de régularité, de routine et de sécurité.

BON POUR LA SOCIALISATION
Les bénéfices psychologiques de la pratique d’un sport lorsqu’on avance en âge, notamment en matière de socialisation et d’estime de soi, sont également à mentionner. Malheureusement, selon les dernières statistiques, seulement 44 % des Suisses pratiquent un sport plusieurs fois par semaine. De plus, l’exercice physique reste largement tributaire du niveau économique et social des individus.

Source : www.planetesante.ch