• Italien
  • Français
  • Allemand


  Contact : 021 802 00 19

Malade en vacances: que faire?

Fièvre, morsure, diarrhée, éruption de boutons… En plus de gâcher vos vacances, ces désagréments peuvent parfois révéler un problème de santé potentiellement grave nécessitant une consultation médicale d’urgence. Comment réagir et surtout, quand s’inquiéter?

Fièvre
La fièvre peut certes être causée par une affection bénigne, mais elle peut aussi être la manifestation d’une maladie grave, comme la malaria. Elle doit donc toujours être prise au sérieux et faire l’objet d’une consultation médicale, surtout en présence de symptômes spécifiques: détérioration de l’état général, grande faiblesse, maux de tête importants associés à des nausées ou des vomissements, douleurs dans la nuque, troubles neurologiques (hypersensibilité au son ou à la lumière, paralysies ou pertes de sensation locales), confusion, somnolence, difficultés respiratoires ou essoufflement, saignements dans la bouche ou au niveau génital, apparition de taches sombres sur la peau, mais aussi en cas de douleurs abdominales, diarrhée, ganglions gonflés ou douloureux, jaunisse, ou encore de lésions cutanées. Si vous ne constatez aucun de ces signes particuliers et que vous ne voyagez pas dans une zone de malaria, vous pouvez vous soigner vous-même. Mais attention: soyez bien attentif à l’évolution de votre fièvre et en cas d’apparition d’un ou plusieurs des symptômes susmentionnés, consultez immédiatement un médecin.

Diarrhée
Deux à cinq personnes sur dix voyageant dans des pays tropicaux ou des régions aux conditions d’hygiène rudimentaires souffrent de tourista (ou diarrhée du voyageur). Causée par différents types de microbes, elle est désagréable, mais guérit normalement en quelques jours, sans traitement. Plus rarement, la diarrhée en voyage peut être le symptôme d’une pathologie nécessitant une consultation médicale. C’est le cas de certaines infections parasitaires, mais aussi de maladies tropicales telles que la malaria, la bilharziose ou encore le choléra. Dans les cas sans gravité, les symptômes disparaissent généralement en quelques jours. Toutefois, si la diarrhée persiste plus de cinq jours ou si votre état se dégrade, il faut impérativement consulter un médecin. De même, une consultation médicale s’impose en présence de sang ou de glaires dans les selles, en cas de vomissements ou de crampes abdominales de plus en plus sévères, de grossesse, de diabète, de déshydratation ou de défenses immunitaires affaiblies. Dans tous les cas, pensez à bien vous hydrater, car la diarrhée entraîne d’importantes pertes de liquides et de sels minéraux aux conséquences parfois graves.

Morsures
Même si vous aimez les animaux, mieux vaut garder vos distances avec eux lors de vos voyages. Une morsure est en effet vite arrivée. La principale menace lors de ce type d’accident est celle d’une transmission de la rage. Cette maladie très répandue dans le monde a une évolution presque toujours mortelle, dès lors que les symptômes apparaissent (soit en moyenne entre 20 et 40 jours après la transmission). Une vaccination préventive contre la rage est possible. Malgré la vaccination, de nouvelles injections devront être pratiquées si vous vous faites mordre par un animal lors de votre voyage. Il est donc important de consulter un médecin si vous avez été mordu ou griffé par un animal sauvage, errant ou même domestique (à moins d’avoir la certitude que celui-ci a été vacciné contre la rage). Les animaux susceptibles de transmettre la maladie sont principalement les chiens, les chats et différents animaux sauvages, dont les chauves-souris, mais aussi les singes, les renards, les chacals, les blaireaux et les ratons laveurs. En cas de morsure ou de blessure, il faut aussi penser au tétanos, une maladie potentiellement grave provoquée par une bactérie présente dans la terre. La vaccination contre le tétanos fait partie des vaccins de base pratiqués durant l’enfance en Suisse. Pour maintenir une bonne protection contre la maladie, il est toutefois nécessaire de faire des rappels tous les vingt ans entre 25 et 65 ans, puis tous les dix ans.

Problèmes dermatologiques
Un problème dermatologique doit être pris particulièrement au sérieux s’il est étendu (c’est-à-dire qu’il touche l’ensemble du corps ou de larges zones) et s’il s’accompagne d’autres symptômes (fièvre, par exemple). Une consultation médicale doit avoir lieu rapidement si vous présentez des rougeurs diffuses sur l’ensemble du corps et de la fièvre, si vous avez des rougeurs sur le corps mais pas de fièvre (à moins d’un coup de soleil, il est possible qu’il s’agisse d’une allergie médicamenteuse) et si votre peau et le blanc de vos yeux sont jaunâtres et vos urines sont foncées. En ce qui concerne les lésions localisées (pustules, sillons ou soulèvements de la peau, boutons, nodules, ulcérations, etc.), elles ne constituent généralement pas une urgence médicale, mais peuvent tout de même être le signe d’une pathologie grave. Une consultation est indispensable pour établir un diagnostic précis, qui nécessitera parfois des examens approfondis tels que des analyses sanguines ou des prélèvements de tissus.

Source: www.planetesante.ch