• Italien
  • Français
  • Allemand


  Contact : 021 802 00 19

Perte de cheveux: mieux vaut prévenir que guérir!

L’alopécie est un terme médical qui désigne une perte de cheveux laissant la peau partiellement ou totalement nue. La calvitie, la forme d’alopécie la plus courante, concerne essentiellement les hommes. Ce phénomène naturel est fortement déterminé par l’hérédité. D’autres formes d’alopécie peuvent révéler un problème de santé ou être dues à la prise de médicaments, par exemple.

En grec, alôpex signifie «renard ». L’alopécie rappelle ainsi l’importante perte de poils que subit le renard chaque année, au début du printemps. Plusieurs études sont en cours pour mieux connaître les causes de la calvitie. L’hérédité semble exercer une influence majeure. Chez les hommes, la calvitie est influencée par les hormones sexuelles mâles (les androgènes), comme la testostérone. La testostérone accélère le cycle de vie des cheveux. Au fil du temps, ceux-ci deviennent plus fins et plus courts. Les follicules pileux rétrécissent, puis cessent d’être actifs. Il semble également que certains types de cheveux soient davantage influencés par le taux de testostérone. Les causes de la calvitie chez la femme ont été beaucoup moins étudiées. Les femmes produisent également des androgènes, mais en très faible quantité. Chez certaines d’entre elles, la calvitie pourrait être liée à un taux d’androgènes plus élevé que chez la moyenne, mais la cause principale reste l’hérédité (antécédent de calvitie chez la mère, une soeur…). Il n’existe aucun moyen miraculeux de prévenir l’alopécie, notamment si elle est d’origine héréditaire. Toutefois, quelques mesures simples peuvent contribuer à la santé des cheveux.

Prendre soin de ses cheveux
– Avoir une bonne hygiène capillaire.
– Eviter de partager les peignes,
brosses et autres accessoires
pour cheveux.
– Ne pas abuser des produits chimiques
(teintures, fixatifs, etc.).
– Eviter de tirer les cheveux de
façon excessive en les coiffant
ou en les maintenant en place à
l’aide d’accessoires.
Bien s’alimenter
Plusieurs oligo-éléments jouent un rôle important dans la santé des cheveux, parmi lesquels le magnésium, le calcium, le fer, le potassium et le zinc. Pour éviter une éventuelle carence en l’un de ces oligo-éléments, il est important de privilégier une alimentation saine et équilibrée.

Se prémunir contre le stress

Le stress induit la sécrétion d’androgènes qui, en excès, favorisent la calvitie. Identifier l’origine de votre stress vous
permettra de mieux affronter les situations qui le provoquent. La pratique de techniques de relaxation peut également s’avérer utile.
Agir rapidement
S’il est en partie possible de freiner la perte des cheveux, les moyens sont nettement plus limités en matière de repousse.

En cas de chimiothérapie ou de radiothérapie.

Certains traitements de chimiothérapie peuvent provoquer une chute de cheveux ou de poils, selon le type de chimiothérapie utilisé, la dose administrée, la durée des traitements et d’autres facteurs personnels. La radiothérapie
peut également occasionner une perte de pilosité. Habituellement, les poils et les cheveux repoussent dans les  semaines ou les mois qui suivent l’arrêt des traitements. Toutefois, il est possible d’en atténuer les effets. Voici quelques conseils:
– Utiliser un shampooing doux et une brosse à poils souples.
– Laisser les cheveux sécher naturellement ou utiliser un séchoir à basse température.
– Eviter de colorer ou de permanenter vos cheveux.
– Porter un casque réfrigérant au moment de la chimiothérapie afin de réduire la circulation sanguine vers les follicules pileux.
Cette méthode est contreindiquée pour certains types de cancer.