• Italien
  • Français
  • Allemand


  Contact : 021 802 00 19

Prévenir la cystite

La cystite touche presque uniquement les femmes. Il s’agit d’une inflammation de la vessie, le plus souvent provoquée par la prolifération de bactéries intestinales de type Escherichia coli, qui sont nombreuses aux environs de l’anus. Les bactéries passent de la région anale et vulvaire à la vessie en remontant par l’urètre. Tout ce qui gêne la vidange de la vessie augmente le risque de cystite, car cela augmente la rétention d’urine, donc le temps de prolifération des bactéries. La cystite s’accompagne toujours d’une urétrite, une inflammation de l’urètre.

Quelques conseils pour réduire le risque d’infection urinaire…

  • Boire suffisamment, et spécialement de l’eau. Il est recommandé de boire six à huit verres d’eau ou de boissons variées (jus, bouillons, thé, etc.) par jour. Cette mesure sert de barème, mais ne repose pas sur des données scientifiques précises. Le jus de canneberge est une option intéressante en prévention des rechutes puisqu’il empêcherait les bactéries d’adhérer aux parois des voies urinaires. Un adulte sain devrait produire entre un demi-litre et deux litres d’urine par jour.
  • Ne pas retenir trop longtemps son envie d’uriner, garder de l’urine dans la vessie étant une manière de donner le temps aux bactéries de se multiplier.
  • Lutter contre les troubles du transit intestinal, en particulier contre la constipation qui contribue aux cystites, car des bactéries stagnent dans le rectum.

… et plus particulièrement chez les femmes

  • Le meilleur moyen pour les jeunes filles et les femmes de prévenir les infections urinaires est de s’essuyer toujours de l’avant vers l’arrière avec le papier hygiénique après être allée à la selle ou après avoir uriné.
  • Laver les régions anales et vulvaires quotidiennement. Cependant, une toilette trop «agressive» n’est pas recommandée, car elle fragilise les muqueuses. Eviter le plus possible d’utiliser des produits déodorants (parfums intimes, douches vaginales) dans la région génitale et des huiles ou des mousses pour le bain, qui peuvent irriter la muqueuse de l’urètre. Cela peut causer des symptômes qui s’apparentent à ceux d’une infection urinaire. Si l’on tient à utiliser un produit, s’assurer qu’il ne soit pas irritant, et privilégier un pH neutre.
  • Uriner immédiatement après les relations sexuelles. Toujours utiliser des préservatifs lubrifiés, qui irritent moins les parties génitales. Et ne jamais hésiter à rajouter du gel lubrifiant. En cas de sécheresse vaginale, utiliser un lubrifiant soluble à l’eau durant les rapports sexuels pour éviter les irritations.
  • En cas d’infections fréquentes attribuables à l’usage d’un diaphragme, on conseillera de changer de méthode contraceptive.

Source: www.passeportsante.net