• Italien
  • Français
  • Allemand


  Contact : 021 802 00 19

Relaxez-vous!

back hurt

back hurt

Mal de dos au travail? Entretenez-vous!

Le mal de dos est de plus en plus répandu au sein de nos sociétés. En cause: la sédentarisation de la population.

En consacrant un peu plus de temps à leur corps, à raison d’une à deux heures par semaine, les personnes concernées souffriraient bien moins. Quelques exercices de gymnastique ou de la natation suffiraient en effet à entretenir notre dos qui subit notre rythme quotidien.

Et quel rythme… Pour la plupart des gens, travailler est synonyme de sédentarité. Etre assis derrière un bureau toute la journée causerait des maux plus ou moins importants. En suivant quelques conseils pratiques, il est possible de s’en débarrasser.

Trois conseils pour vous ménager:

  1. Faites en sorte de ne pas passer huit heures assis à son poste de travail sans bouger. Il est ainsi recommandé de se lever au moins une fois par heure.
  2. Veillez à être bien assis. Investir dans un siège particulier n’est pas forcément nécessaire. En revanche, il est important de le régler à une hauteur suffisante. Le siège est à la bonne hauteur lorsque vos genoux et vos hanches forment un angle droit. En outre, gardez votre dos bien droit en prenant soin d’occuper toute la surface de l’assise et en calant votre dos contre le dossier.
  3. Enfin, organisez votre plan de travail: asseyez-vous de manière à ce que les coudes pliés à angle droit le long du corps soient à la hauteur du plan de travail et veillez à ce que votre écran d’ordinateur soit bien à la hauteur de votre visage, histoire ne pas avoir à trop baisser ou lever les yeux.

En dépit de ces quelques conseils, il est tout à fait possible que vous souffriez de maux de dos. Que faire alors? La plupart des douleurs sont non spécifiques et finissent par disparaître naturellement. Pour éviter d’en arriver là, l’idéal est de disposer d’une bonne musculature et d’une certaine tonicité des tissus; d’où la nécessité de faire de l’exercice. En revanche, si les douleurs persistent, il est possible que celles-ci soient liées à un problème plus grave comme une atteinte des disques, des muscles ou encore de l’arthrose. Dès lors, une consultation chez le médecin s’impose!

Il faut «supporter» son dos

A quoi seraient donc dues ces légères douleurs que l’on ressent presque tous à un moment ou un autre de notre vie? Réponse: tout simplement d’un manque de maintien de notre dos.

Le dos est une entité complexe de l’anatomie. Composé de vertèbres, disques et articulations entourés de muscles, tendons et ligaments, il peut être victime de petites blessures ou de charges que nous manipulons, comme du temps qui passe. Voilà pourquoi il mérite une attention particulière.

Qu’est-ce que le training autogène?

L’expression «training autogène» signifie «s’entraîner soi-même». Il s’agit d’une technique de relaxation profonde proche de l’autohypnose qui utilise la suggestion et la concentration pour éliminer toute sorte de stress. Comme son nom l’indique, le training autogène est un véritable entraînement qui demande une pratique régulière et soutenue.

Les exercices de base sont très simples. On peut les apprendre dans un livre ou même sur Internet. Des exercices plus avancés, supervisés par un thérapeute, ont une visée psychothérapeutique et permettent d’atteindre les plans émotif et psychique.

Se relaxer en 6 étapes!

L’un des fondements de la méthode consiste à se détendre en évoquant des sensations de pesanteur et de chaleur dans différentes parties de son corps. Le premier niveau comprend une série de 6 exercices à mettre en pratique de façon progressive, pendant une période variant entre 2 mois et 6 mois: au début, 5 minutes par jour suffisent; à terme, les exercices se pratiquent à raison de 20 à 30 minutes par jour.

Assis ou couché, on ferme les yeux et on se répète une formule d’intention pour déclencher le processus de relaxation. Cela peut être, par exemple: «Je me sens tout à fait calme». Ici, ce n’est pas la volonté qui intervient, mais l’inconscient qui agit sur le corps par l’intermédiaire du mental. Ensuite, on répète des formules pour chacun des exercices et on se concentre sur les sensations ressenties.

La détente et la répétition des formules induisent un état proche de l’hypnose et de la méditation. Les 6 étapes permettent de détendre successivement les muscles, le système vasculaire, le cœur, la respiration, les organes abdominaux et la tête. Les bénéfices sont très intéressants: diminution du stress et de ses multiples conséquences néfastes, contrôle de la douleur, amélioration de la concentration, de la qualité du sommeil, de la circulation sanguine, de la capacité respiratoire et du rythme cardiaque.

Les exercices sont aussi utilisés comme outils psychothérapeutiques. Dans ce cas, ils nécessitent l’expertise d’un professionnel. A cette étape, l’accent est mis sur l’introspection intérieure plutôt que sur les sensations corporelles. Le thérapeute utilise la visualisation (objets, couleurs, représentations abstraites), la méditation et des formules d’autosuggestion adaptées au problème du patient. Les praticiens recommandent plusieurs mois d’entraînement de training autogène avant d’entreprendre la psychothérapie autogène.